vendredi 20 mai 2016

La vérité sur Alice (Jennifer Mathieu)

Titre : La vérité sur Alice 
Auteur : Jennifer Mathieu
Genre :  Tranche de vie, Témoignage, histoire d'amour ? 
Série :  / 
Nombre de pages :  202 pages

Résumé :
"Les gens ne deviennent pas méchants du jour au lendemain.
Mais laissez leur un temps d'adaptation, et ils seront capables du pire." 

Au lycée de Healy, la vérité est une question de point de vue. 
Alice Franklin est une traînée. Tout le monde le sait. C'est forcément vrai puisque c'est écrit partout sur les murs d lycée. On dit qu'elle a couché avec deux garçons d'affilée.... 
Tout le monde a sa vérité sur Alice : son ancienne meilleure amie, son admirateur secret...
Quelle sera la vôtre ? 

J'ai entendu parler de ce livre grâce à Madmoizelle, qui en avait fait un article m'ayant donné pas mal envie de le lire - le thème (qu'est-ce que la vérité dans un lycée, quand tout le monde a son avis et n'hésite pas à mentir ?) me paraissant des plus intéressants.
Mais je ne parviens pas, à la fin de cette lecture, à savoir si la pointe de déception que je ressens est due à ce que j'attendais à cause de l'article, ou à cause du résumé...
Mais rassurez vous, le livre reste de très bonne facture ! On va voir tout ça ensemble.

Ce livre est pour le moins atypique dans la forme qu'il présente. Certes, nous allons suivre une histoire qui a un début, un milieu et une fin, des personnages, une plume et un univers... mais il est comme un puzzle totalement mélangé, que le lecteur va devoir lui-même remettre dans l'ordre pour se faire son propre avis.
Chaque chapitre est en fait une partie de l'histoire racontée - comme vous vous en doutiez grâce au résumé - par un des personnages de l'histoire. Le meilleur ami d'un des décédés, celle chez qui se trouvait la fête, l'ancienne meilleure amie d'Alice... Chacun a un point de vue, une histoire, et un point de vue sur l'histoire. Ce dernier forme une sorte de fil qui va créer une trame - une trame de vérité ou de mensonge ? A vous de voir.

Je me rends compte en la tapant que cette chronique aussi risque d'être pas mal atypique. Mais quelque part, je ne peux pas résister à l'envie de partir un peu en réflexion sur ce qu'offre ce livre. Parce que oui, chacun a "sa" vérité sur Alice. Et en commençant le livre, je me disais que ce dernier présenterait une sorte de gros tournant, de renversement de l'histoire, qui me montrerait que toute l'histoire d'Alice n'était rien de ce qu'on pensait... je crois que mes lectures de fantastique m'ont mal habituée de ce côté là au "fade" de la réalité.
Mais au final, pourrait-on vraiment parler de fade ? Certes, il n'y a pas de grand bouleversement, de vérité cachée, de retournement de situation... parce qu'au final, pour moi, chacun des personnages tenait une partie de la vérité. Ils avaient un avis, mais au travers de cet avis et de ce regard, ils avaient une petite partie de la vérité sur Alice. Parce qu'au final, la vérité, n'est-ce pas qu'une question de point de vue ?

Je ne sais pas si je suis très claire dans ce que je suis en train d'expliquer. Mais le fait est là : même atypique, ce livre est très intéressant car il permet d'offrir une certaine réflexion - non seulement sur la vérité et ce qu'elle représente mais aussi, et c'est un deuxième point très intéressant, sur le regard qu'on porte sur les femmes.
Parce que c'est quand même une question intéressante : si Alice a couché avec deux hommes d'affilée... ... ... et alors ? C'est quoi le problème ?
J'ai l'impression que je suis en train de transformer cette chronique en propagande là, hum. Mais le fait est que la question se pose et est intéressante. Le livre pose des questions sur notre société et le regard qu'on a dans cette dernière, et la traite de très bonne façon, que ce soit avec les personnages et leur point de vue, ou avec la façon dont l'histoire est racontée, dans le désordre.

Mais alors, pourquoi cette pointe de déception dont je vous ai parlé en début de chronique ?
Eh bien, je pense, probablement à cause de justement la façon dont le livre a été vendu et mon côté très fantastique et grandes histoires : je m'attendais à quelque chose de presque énorme, quand au final, on ne fait face qu'au quotidien et à la vérité qui se dévoile petit bout par petit bout, comme quand on mène une enquête et qu'on découvre indice par indice ce qu'il s'est réellement passé. La façon dont le résumé parle du livre fait que je m'attendais clairement à autre chose, et ça m'a un peu désappointée sur le moment. Mais rien de grave, bien heureusement.

Et j'ai l'impression que cette chronique n'en fini plus, je tourne en rond pour réussir à la conclure. Je pense que grosso modo, si vous souhaitez pour une fois lire un livre portant sur le lycée et les relations entre jeunes gens qui sorte de l'ordinaire... n'hésitez pas ! Mais vous serez très certainement un peu surpris et emmenés malgré vous vers une réflexion que vous ne soupçonniez pas. Cela dit, bon voyage, du coup ! 

8/10

Aucun commentaire:

Publier un commentaire