jeudi 31 décembre 2015

Prenez le temps d'e-penser (Bruce Benamran)

Titre : Prenez le temps d'e-penser
Auteur : Bruce Benamran
Genre : Vulgarisation scientifique 
Série : E-Penser (Tome 1) 
Nombre de pages :  406 pages

Résumé :
Vous vous interrogez sur des phénomènes simples sans retrouver dans quelle case de votre cerveau vous avez rangé ce que vous avez appris en 5ème. Vous êtes curieux mais pas franchement scientifique, ce livre est pour vous. 

Qu'est-ce que l'électricité statique ? Pourquoi un aimant aimante-t-il ? Savez-vous ce qu'est la quinte essence ? Pourquoi éteint-on les lumières dans un avion un quart d'heure avant d'atterir de nuit ? Mendeleïev est-il le premier vrai punk de l'histoire de la Russie ? Qu'a-t-elle donc de si "générale", la relativité générale ? Le temps est-il une illusion ? La lumière est-elle d'ondes ou de particules ? ... Prenez le temps d'y penser. 

Vous vous souvenez quand j'ai fait la chronique sur la BD d'Axolot, qui du coup n'avait quasiment pas de sens par rapport aux autres chroniques étant donné que ça n'était pas vraiment un roman comme ce que je lis d'habitude ?
... Bienvenue à vous, allons-y pour la chronique d'un livre de vulgarisation scientifique ! Je vous préviens donc d'avance que je ne sais pas, au moment où j'écris, comment je vais réussir à chroniquer ce livre. Hem. C'est parti.

Il n'y a techniquement pas d'histoire, mais des faits scientifiques (et historiques assez régulièrement, également, comme lorsque Bruce fait le récapitulatif des différentes découvertes sur le sujet qu'il aborde). Vous m'excuserez mais je n'ai pas vraiment eu le temps de vérifier chaque fait qu'il explicitait ou citait ; on partira donc du principe qu'il a fait un boulot du tonnerre en recherchant et expliquant tout ça. Vraiment.
Si vous lisez ce livre (et je vous y encourage très, très grandement), vous pourrez étendre vos connaissances générales sur le système scolaire, les cinq sens, la théorie de la gravitation, l'électro-magnétisme... sans finir avec des maux de tête atroces à la fin d'un chapitre. Je ne vais pas vous mentir, c'est dense, très dense, mais c'est très agréable à lire.

Et c'est rendu très agréable par la plume de Bruce, qui est pour le coup, vraiment une pépite. Je ne vais pas vous mentir, je lis beaucoup dans le tram et dans le bus. Et je n'ai jamais autant fait se retourner mes voisins qu'en lisant ce livre-là, tant j'éclatais de rire à fréquence élevée. Ils ont certainement dû se poser des questions sur ce que je lisais ou bien l'équilibre de mon bien-être mental, pour rire d'un livre de vulgarisation scientifique.
Et pourtant, je vous assure que vous rirez certainement autant que moi. Parce que non seulement il fait des petites blagues ça et là (il y en a une sur l'humanité qui m'a arraché un sourire à chaque fois que je la croisais...) ; parfois même dans les notes de bas de page, mais également grâce à la façon dont il parle. Cette dernière est très "oralisée", on a vraiment l'impression de l'entendre parler comme dans ses vidéos, ou de le voir en face de nous durant la lecture. Et certaines de ses expressions sont vraiment très imagées, comme quand il parle de quelqu'un sortant une très grosse théorie plutôt risquée, et le décrivant comme une personne "qui devait vraiment être stable sur ses deux pieds pour sortir un truc pareil sans saigner du nez".
Avouez que c'est quand même dépaysant comme style d'écriture. Et pour ma part, c'était un véritable petit coup de cœur : pendant que je lisais, je cherchais sans cesse à voir ce qu'il écrivait ensuite.

Le livre, enfin, est agrémenté de petits dessins en début de chaque chapitre qui font de l'humour sur ce qui sera traité dans ce dernier, mais également d'une préface d'Alexandre Astier. Préface plutôt intrigante sur la réflexion à laquelle le livre nous pousse, et qui est pour moi des plus intéressantes. Je vous l'avais déjà dit que je réfléchis souvent quand je termine un livre, par rapport à ce que ça dit de notre société, ou ce que je ferai à la place des personnages... mais là, j'ai réfléchi sur le monde, sur son fonctionnement, et surtout sur ce grand frisson qui nous envahit quand on réfléchit à l'immensité de l'univers comme le décrit Bruce. Et c'était un vrai plaisir que de prendre ce temps pour réfléchir à tout ça.

Je vous avais dit que ce serait du décousu de chez décousu ! Mais gardez ça en tête : c'est un livre de vulgarisation scientifique qui va vous faire rire, et vous faire réfléchir. En plus, c'est hyper intéressant. Et si vous n'êtes pas certains de vouloir tenter tout de suite (il fait quand même presque 400 pages, mine de rien !), tentez une de ses vidéos. Vraiment. C'est du bon. 

9/10

Et avec ça, nous signons le 47ème et dernier point du défi : lire un livre non fictionnel. 
Champagne ! 
Enfin, non. Champomy. Mais c'est presque la même ;) 



Oh, et, comprenne qui pourra mais... vive Aristote ! Ou pas. 

2 commentaires:

  1. Eh ouais, j'en étais sûre : pas déçue pour trois penny et j'ai envie de lire ce bouquin, maintenant, la mention de l'humour m'a achevée, c'est LE petit truc qui me donne en plus envie, parce que la vulgarisation scientifique, c'est sympa et ça change, quand même ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le prête quand tu veuuuuuux \o\

      Supprimer