samedi 29 novembre 2014

La Cité des Âmes Perdues (Cassandra Clare)

Titre : La Cité des Âmes Perdues
Auteur : Cassandra Clare
Genre :  Fantastique
Série : The Mortal Instruments (Tome 5)
Nombre de pages :  600 pages

Résumé : 
Clary est folle de joie. Lilith serait anéantie et Jace sauvé... Mais quand les chasseurs d'ombres viennent le libérer, ils ne trouvent que du sang et du verre brisé. Jace a disparu. Clary découvre bientôt qu'il est devenu un serviteur des démons! Son sort est désormais lié à celui de Sébastien, son pire ennemi...

Pour sauver l'homme qu'elle aime, Clary va devoir risquer plus que sa vie. Existe-t-il encore le moindre espoir?

Prenez garde aux spoilers qui rodent dans la nuit, mes amis... Ce cinquième tome les attire comme le sang les vampires ! 

[Je tenais à vous dire que vous n'imaginez pas à quel point ce fut dur de pouvoir taper cette chronique : ma touche espace m'a lâchée et continue à être un peu capricieuse... donc ne m'en voulez pas si certains mots sont collés, j'essaie d'être un minimum attentive mais je sais pas si ce sera suffisant... désolée !]

Alors, ce tome 5 ?
Eh bien, à la fois une surprise et ... un petit goût amer qui reste dans la bouche, je pense. J'ai un peu de mal à vraiment vous l'expliquer, donc décortiquons le ensemble, ok ? (oui, je sais, arrêter les questions rhétoriques... j'y travaille, promis !)
Partons déjà sur la première partie du "saint Trio" comme j'aime  l'appeler (les Personnages, le Scénario et la Plume) -  les personnages, donc. Quelle évolution depuis la dernière fois ?
Eh bien... pas tant que ça pour les personnages principaux, j'ai l'impression. Clary, comme toujours, travers toute l'histoire comme un boulet de canon sans faire attention à rien n'y personne. De ce point de vue là, je n'ai pas vraiment l'impression qu'elle a "évolué", ne serait-ce qu'un peu... parfois elle réfléchit, mais ça reste très léger. Jace est plus ou moins dans le même cas, la seule différence vraiment marquante est le fait que cette fois-ci, nous ayons une sorte de "double" Jace, à cause d'un retournement scénaristique - ce qui offre une seconde vision plutôt intéressante.

En revanche, ce sont les personnages un peu plus "secondaires" qui évoluent vraiment. J'ai particulièrement aimé l'évolution d'Isabelle et surtout, celle de son frère Alec, au milieu d'un amour avec un immortel - ce qui rend la chose la plus épineuse. Il va être confronté à des choix terribles et j'ai beaucoup aimé cette partie de l'histoire. En revanche, je dois avouer que l'histoire du côté de Maia m'a laissé pas mal de marbre, elle me paraissait être presque... du remplissage.
Et une petite note : j'aurai aimé en savoir plus sur un des Frères Silencieux, qui s'annonce... plus humain que je ne l'aurai cru ! 

Du côté de la plume, encore une fois, rien à dire : on se glisse dans l'histoire comme on se glisserait dans un bon bain chaud : avec délice. Néanmoins, ce 'est pas encore tout à fait au niveau des histoires auxquelles parfois, j'accroche tant qu'il m'est difficile de poser le livre : là, j'en étais parfois même à compter les pages pour savoir quand est-ce que je terminerai. C'est donc une plume d'excellente facture, comme toujours, mais... pas transcendante.

Enfin, au niveau de l'histoire, je dois quand même avouer que même si elle était excellente, je suis restée... à la fois sceptique et sur ma faim. D'un côté, j'étais sceptique parce que c'est déjà le cinquième tome, et je l'avais peut-être dis lors du quatrième tome, mais j'ai l'impression que cette histoire (cette trilogie qui s'annonce, plutôt, au vu de la fin...) n'est au final qu'un "prolongement" de la première trilogie, et pas quelque chose qui en faisait partie à la base. C'est comme si Sébastien se révélait être le "nouveau méchant" qui prenait la place de Valentin et qui recommençait tout de cette base avec quelques changements. Je pensais même que ce serait le dernier tome, mais comme je l'ai dit plus haut, la fin indique clairement un sixième tome... qui annonce encore des "problèmes" de couple entre Clary et Jace... et, bon sang, une fois pour toutes, pourquoi  ne pas leur foutre la paix ?! Ils ont traversé assez d'épreuves comme ça... je m'en veux un peu de faire cette comparaison, mais à terme, on dirait presque de l'acharnement comme à l'époque de... Twilight.

Mais rassurez vous, malgré ces nombreux bémols (histoire qui semble s'étirer en longueur comme du beurre sur une tartine trop grandes, personnages pas si évolués que ça), ce roman reste d'excellente facture tout de même et j'ai passé un très bon moment à le lire. Je ne l'aurai certainement pas dévoré aussi vite si ce n'était pas bien ! (et que je ne devais pas le rendre le lendemain. Mais chut.) Je lui offre donc volontiers un...


8/10

Aucun commentaire:

Publier un commentaire