dimanche 15 juin 2014

14 - 14 (Silène Edgar & Paul Beorn)

Titre : 14- 14
Auteur : Silène Edgar & Paul Beorn
Genre : Fantastique / Historique
Série : /
Nombre de pages : 349 pages

Résumé :
A l'aube de la Grande Guerre... 
Adrien et Hadrien ont treize ans et habitent tous les deux en Picardie. Ils ont les mêmes préoccupations : l'école, la famille, les filles... Une seule chose les sépare : Adrien vit en 2014 et Hadrien en 1914. Grâce à une boîte aux lettres mystérieuse, les deux adolescents vont s'échanger du courrier et devenir amis.
Mais la Grande Guerre est sur le point d'éclater pour Hadrien et leur correspondance pourrait bien s'interrompre de façon dramatique... 


Je crois qu'avant même de faire la chronique, je peux vous dire de lire ce livre. Ce n'est pas un coup de cœur (ohoh, spoilers !), mais je n'en suis vraiment, vraiment pas loin.
Je suis tombée sur ce livre au détour d'un rayon de la FNAC. J'ai été un peu attirée par la couverture, et au final, c'est le résumé qui m'avait beaucoup fait envie. Je ne l'avais pas acheté tout de suite, mais j'ai bien fini par craquer... et je ne regrette pas !

Tout d'abord, je dois dire que l'univers est époustouflant de réalisme. Je ne m'y connais vraiment pas en guerre, encore moins dans cette Grande Guerre de 14-18, mais pour ma part tout est présent pour qu'il y ait vraiment une très bonne ambiance. On sent que les deux garçons vivent à des époques très différentes, que ce soit au  niveau de la société, du matériel, des habitudes de langage, de la "pensée" elle-même... Rien n'est laissé au hasard, et servira même à un moment donné pour un intéressant retournement ! Il est très clair que les deux auteurs ont fait beaucoup de recherches  pour rester très proches de la réalité, et ça permet de se plonger dans l'histoire tout entier.

Quant à l'histoire, qu'en dire à part que c'est tout bonnement génial ?! Ben... a la base je vous dirais bien "pas grand chose" mais je vais me faire taper, donc, développons !
Evidemment, la correspondance est ce qui m'avait séduite à la base, en lisant le résumé. Je suis une éternelle romantique qui trouve un charme fou aux lettres et à l'épistolaire, alors l'idée d'une correspondance entre deux enfants qui ne sont pas du même siècle m'a vraiment beaucoup plu. Et le petit plus (qui pourrait peut-être moins plaire à certains, mais qui m'a ravie pour ma part), c'est que le livre ne se "résume pas" à ces lettres, on voit vraiment l'évolution et les aventures des deux garçons de chaque côté. L'histoire est vraiment à la base "ordinaire" pour chacun des deux garçons, on y retrouve les questionnements et les problèmes de leur âge... La petite touche "fantastique" provient vraiment de ces lettres, qui va les transformer l'un et l'autre de manière profonde.

Et donc, que dire de ces personnages ?
Adrien, qui est celui avec qui nous commençons (notre ami du 21ème siècle, donc) a tout de l'adolescent de treize ans de notre époque. Les emails, les téléphones, le portable, l'attitude totalement rebelle et "incomprise" des adolescents, qui convaincs totalement. Et surtout, oserais-je le dire... les problèmes de cœur ! Je ne vous en dis pas plus, vous verrez bien ;) L'intéressant avec lui c'est de voir à quel point le fait de "converser" avec Hadrien changera sa vision du monde et surtout son attitude envers son entourage.
Hadrien, quant à lui, est bien plus 'sage'. On voit vraiment la différence d'époque dans la façon qu'il a de s'adresser aux différentes personnes (et surtout les adultes) qui l'entourent : il y a bien plus de respect, une attitude totalement différente. Quant à l'influence qu'Adrien aura sur lui... il s'agit plus d'une question d'audace, je pense, dans ce sens ? Je ne saurais trop dire, c'est plus flou et diffus.

Pour l'entourage global de ces deux personnages, je ne veux pas trop vous en dire de peur de faire des spoilers sans le vouloir. Je vous dirais donc simplement que dans le cas d'Adrien, il y a deux ou trois personnes que j'ai eu envie de baffer - et un que j'avais très envie d'étrangler à la fin, mais il m'était antipathique dès le début. Et pour Hadrien, c'est surtout la relation avec son père qui sort totalement du cadre de ce qu'on peut vivre de nos jours qui m'a étonnée, tant je suis habituée à la "rébellion" des jeunes... voir cette famille ainsi m'a permis d'encore plus me rendre compte qu'à l'époque, tout ne se passait pas de la même manière.

Un petit mot sur la fin, enfin. Je ne vous raconterai rien ici, à part que cette dernière m'a fait partir dans l'émotion la plus totale. Pour que vous compreniez bien : j'étais tellement presque "angoissée" à l'idée de ce qui pouvait arriver aux personnages (une guerre qui se prépare, ce n'est pas rien !) que je me suis littéralement forcée à ne pas ouvrir le livre dans le tram, tant j'avais peur de fondre en larmes au milieu de la foule - oui, à ce point. Au final, je trouve cette fin presque un peu trop rapide, mais elle est très satisfaisante. Il y a même un petit clin d’œil avec un détail croisé à un moment du livre (pas d'indices, ça vous ferait tout comprendre !) qui fait très chaud au cœur et laisse l'histoire se terminer avec un sourire.

C'est donc quasiment un coup de cœur qui m'a frappée... je ne saurais pas expliquer pourquoi, mais presque !  Ce livre m'a transportée, ballottée à travers le temps comme les lettres l'ont été grâce à son univers qui collait totalement, une histoire haletante et des personnages haut en couleur. Je lui offre donc avec plaisir un.. 


9.75/10


A bientôt pour la prochaine chronique... qui sera un peu différente et certainement plus courte, format du livre oblige !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire