lundi 5 octobre 2015

Les Dragons de sa Majesté (Naomi Novik)

Titre : Les Dragons de sa Majesté 
Auteur : Naomi Novik
Genre : Fantastique 
Série :  Téméraire (Tome 1)
Nombre de pages : 350 pages

Résumé :
Alors que les guerres napoléoniennes font rage, le jeune capitaine Will Laurence fait une découverte qui va changer le cours de sa vie. Son vaisseau vient en effet de capturer une frégate française et sa cargaison : un œuf de dragon très rare. 
Les dragons sont utilisés dans les combats aériens par la plupart des nations. Mais celui que va découvrir Will n'est pas tout à fait comme les autres... 
Ainsi commence l'histoire d'une amitié indéfectible entre le fabuleux dragon Téméraire et son jeune pilote.
Ensemble, ils vont devoir apprendre les tactiques périlleuses de la guerre aérienne. Car la France, dirigée par un Bonaparte plus audacieux que jamais, rassemble ses propres créatures pour transporter ses troupes sur le sol britannique. Laurence et Téméraire se préparent à subir leur baptême du feu !

Ouf ! Ce livre a pris plus de temps à être lu que je ne le pensais, bizarrement ! Mais ce n'en était pas moins un très bon moment à passer en compagnie de Laurence et de Téméraire. Mon amie savait à quel point j'aimais les dragons et les dragonniers, et elle ne s'est vraiment pas trompée en m'offrant les quatre premiers tomes de la série, car c'était vraiment un très chouette début de voyage !

Voyage qui a commencé à bord d'un bateau pour rencontrer le capitaine Laurence qui, à la suite d'une bataille contre les français, récupère un curieux œuf de dragon. Un œuf qui va devoir éclore à mer, sous les yeux attentifs d'un équipage médusé... et de son capitaine qui, ayant été tiré au sort, va devoir se lier d'amitié avec le dragon pour éviter que celui-ci ne devienne sauvage. Un voyage qui se poursuit petit à petit à travers divers point de l'Angleterre, qui nous fait sauter de lieu en lieu, de compagnons en compagnon tandis que Laurence apprend petit à petit à mieux connaître son dragon, mais aussi à se connaître lui-même et à comprendre le monde qui l'entoure, pas tout à fait différent, mais pas tout à fait le même non plus. C'est vraiment une histoire très intéressante, pleine de rebondissement et vraiment rendue riche non pas par ses événements, mais surtout par ses personnages. J'aime cependant bien la fin de ce tome 1 qui nous apporte pas mal de nouveautés, même si je me demande comment tout ça va bien pouvoir se continuer (parce qu'avouons-le, cette fin est plutôt... fermée ?).

Mais tout ça est vraiment rattrapé par les personnages. Laurence et Téméraire, d'abord, qui sont tout simplement magistraux dans leur façon d'être, de se lier d'amitié. Laurence au début, on sent qu'il n'y croit vraiment pas. Et puis il se surprend à aimer le dragon, à s'y attacher si puissamment qu'il en devient presque douloureux pour lui d'être loin de lui. Et c'est vraiment ce que j'aime dans ces relations entre le dragon et son dragonnier, c'est cet amour qui naît entre les deux et se consolide, pas tout à fait des frères, pas tout à fait des amis.
Les autres personnages souffrent parfois d'un peu de manque d'étoffe - certains d'entre eux sont à peine croisés et j'avais parfois du mal à me souvenir de tous les couples dragons-dragonniers - mais dans l'ensemble, ils étaient très intéressants aussi. J'ai par exemple à la fois adoré et détesté Rankin, pour une raison que je ne citerai pas ici. J'étais dans le tram quand la dernière partie de son histoire se dévoile et... c'était dur. Vraiment.
Enfin, je dois avouer que les femmes ont été plutôt rare dans ce livre mais les trois principales que l'on croise ont été plutôt intéressantes pour les facettes de la société qu'elles dévoilent. J'attends vraiment d'en savoir plus pour avoir une véritable idée, mais c'était intéressant de les croiser.

Et par ces femmes, on comprend entièrement que c'est par les yeux de Laurence que l'on voit totalement ce monde qui l'entoure. Et c'est vraiment, extrêmement bien fait. Parce que tout le livre va être émaillé de ces descriptions sommaires mais efficaces - digne d'un officier - de cette politesse qui transparaît dans les actions mais aussi les pensées de ce personnage, et surtout dans sa façon d'observer et de "juger" les autres. Surtout les femmes - qu'il a bien du mal à comprendre, lorsqu'elles se situent dans le même milieu que lui.
Mais c'était un point de vue à mon sens très intéressant et surtout très bien réussi, puisqu'il permet de vraiment se plonger dans la mentalité d'un homme de la société britannique de l'époque de Napoléon. C'était ... dépaysant, si je dois dire. Très dépaysant. Et honnêtement, très agréable.

Ce n'est donc pas un coup de cœur - mais ce n'est vraiment pas passé loin. L'univers est très convaincant et les personnages multi-couches très humains dans leur façon d'être, ce que j'ai beaucoup aimé. Je reprocherai donc juste une histoire assez simple que j'ai un peu de la peine à suivre. Mais je ne doute pas que tout ceci s'arrangera dans le deuxième tome ! 

8.5/10

Aucun commentaire:

Publier un commentaire