lundi 20 octobre 2014

La Cavalière de Cristal (Robin. D. Owens)

Titre : La Cavalière de Cristal
Auteur : Robin D. Owens
Genre :  Fantasy / Fantastique
Série :  La série des Invocations (tome 3)
Nombre de pages : 537 pages

Résumé :
Quand elle a les idées noires ou quand elle se sent seule, Callista se réfugie au Trou du Diable, près de grands blocs cristallins qui la font rêver. Bien des fois, elle a cru deviner au-delà de la roche un monde mystérieux, peuplé de chevaux ailés et de cavaliers armés de lourdes épées de feu. Un monde où elle aurai toute sa place, où elle serait aimée pour ce qu'elle est, un monde où quelqu'un l'attendrait...
D'habitude, sa vision se dissipe rapidement, laissant place au reflet de sa propre silhouette. Mais voilà qu'aujourd'hui, les images floues qu'elle croyait avoir inventées s'animent. Perdant l'équilibre, Callista bascule dans le vide et travers la paroi de cristal... pour rejoindre l'univers magique de Lladrana, où l'attend une mission qu'elle seule peut accomplir. 

Plus ça avance, moins je sais quoi penser de cette série, honnêtement. Et malheureusement... pas de la meilleure manière qui soit.
Pourtant, ce tome 3 avait bien commencé ! A nouveau, il est construit de telle façon qu'on peut tout à fait le lire sans avoir touché aux deux premiers, ce qui est à mon sens assez rare et plutôt intéressant pour être précisé. Le personnage principal - Calli - semblait intéressante, blessée mais avec un fort caractère, qui cherche à s'évader comme le faisaient les deux premières héroïnes, mais encore d'une façon différente.
L'histoire aussi s'annonçait géniale ! Je veux dire, des chevaux volants (volarans dans le texte), des liens, des tribus, l'unité entre les différents peuples, l'amour, la famille... sérieux, ça ne pouvait pas mieux partir ! Et du coup l'espoir / l'attente montait, montait... et ne pouvait donc que mieux chuter ensuite.

Et quelle chute.
La plume de l'auteur, tout d'abord, s'est considérablement dégradée à mon goût. J'ignore pourquoi, mais elle a perdu beaucoup en clarté et a surtout développé une tendance qui m'a fait grincer des dents presque toute la lecture : mettre des "!" partout. Mais, vraiment, vraiment partout. Genre, même au bout de phrases qui n'en avaient pas du tout besoin, et dont ça changeait totalement le sens jusqu'à le rendre presque incompréhensible.
Premier mauvais point pour l'auteur, donc. (Bien que je me demande si ce n'est pas dû également à l'équipe de traduction, mais ils n'ont pas franchement d'excuses non plus si c'est le cas.)

L'histoire, ensuite.
Comme je l'ai dit plus haut : elle s'annonçait plutôt bien ! Sur un schéma similaire aux deux premiers tomes, avec une héroïne qui débarque de l'autre monde, qui doit se familiariser avec la langue, comprendre quelle est sa future mission, se chercher un compagnon... Mais dès que ce schéma fut dépassé dans l'histoire, alors tout commence à aller de travers. Dès cet instant, l'histoire est devenue de plus en plus floue et incompréhensible. Les décisions erratiques des personnages n'aident pas, mais ça, j'y reviendrai plus tard. Mais on a droit à des missions étranges, des décisions que je ne comprenais pas. Et puis tout à coup on se rend compte que la mission est terminée - ou ? quand ? comment ? - et ce que le perso craint depuis le début arrive, mais totalement différemment de ce qu'on pensait possible, et après ça... laissez tomber, pour ma part, je n'ai plus rien compris. Même à la toute fin.

Et je ne vous parle pas des personnages !
Comme je l'ai dit, au départ, tout restait compréhensible, et c'était même extrêmement intéressant de voir des personnages qui n'étaient pas tout propres, heurtés par la vie, blessés et en colère par leur entourage ou bien la société elle même qui en les aidait en rien. Mais plus ça avance, moins ils semblent... logiques ?
Je suis d'accord que le fait de se laisser porter par des sentiments aboutit parfois à des situations peu logiques, mais là, c'est pousser le bouchon un peu loin : les dialogues n'ont pas de sens les trois quarts du temps, et les actions encore moins. Et plus on arrive à la fin du livre, moins on comprend véritablement ce qu'il se passe, honnêtement.
Je rajoute néanmoins une petite mention spéciale pour Jyter, qui, même si on le rencontre assez tard, apporte une bouchée d'oxygène bienvenue dans le livre qui fait plaisir !

Mais voilà. Malgré ce personnage, le bilan reste très mitigé : l'histoire, les personnages, la plume... tout partait extrêmement bien, mais retombe comme un soufflet sous son propre poids. J'ai un peu l'impression, quelque part, que l'auteur avait beaucoup de projets et d'idées pour ce livre, mais qu'elle a dû, au final, en bâcler la fin, même si cela rendait le tout incompréhensible. C'est extrêmement dommage, et c'est donc plutôt déçue que je donne à ce livre... 

4.5/10

Oh, et une dernière interrogation : pourquoi un tel titre ? Je ne comprends pas, on entend pas parler de cristal après passé les 5 premières pages... 
En espérant vraiment que le prochain tome ira mieux... 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire