mercredi 22 juin 2016

Immaculée (Katelyn Detweiler)

Titre : Immaculée
Auteur : Katelyn Detweiler
Genre :  Jeunesse, Contemporain
Série : Immaculée (Tome 1)
Nombre de pages : 404 pages

Résumé :
Mina a dix-sept ans. Elle est vierge. Et enceinte.

Première de classe, bien dans sa peau et dans sa famille, Mina sort avec le garçon le plus ambitieux du lycée. Mais le jour où elle se découvre enceinte - alors qu'elle n'a jamais fait l'amour -, son monde bien ordonné chavire. Personne ou presque ne croit en sa virginité. Pour son père , le coupable est son petit ami ; ce dernier, lui, est persuadé qu'elle l'a trompé. 
L'histoire de la grossesse de Mina va se répandre comme une traînée de poudre. Pour certains, elle est une hérétique, tandis que, pour d'autres, les miracles sont possibles et l'enfant à naître de Mina sera le plus grand de tous... Et vous, dans quel camp vous rangerez-vous ? 

Je vais vous avouer un truc : je ne sais pas vraiment comment je vais faire pour cette chronique. Ce livre n'était pas mauvais, de loin, mais... il touche à des sujets plutôt délicats et j'ai du mal à trouver par quel bout attraper ce bébé.
Du coup je vais me lancer et, hmm. Si ce que je raconte est problématique pour vous, n'hésitez pas à me le dire ? Je vais vraiment faire en sorte de ne heurter personne, mais sujet délicat oblige, les maladresses peuvent arriver même quand on fait attention.

Ceux qui ont lu le résumé savent un peu déjà où l'histoire a décidé de nous embarquer : l'histoire d'une fille vierge, enceinte. Et le titre, si c'était encore nécessaire de le faire, rajoute une bonne grosse couche sur ce qu'on devine déjà être un sujet à forte tendance religieuse (parce que bon, "immaculée", l'immaculée conception, tout ça... voilà voilà). Et je ne vais pas vous détromper, parce que c'est exactement de ça dont il va être question tout au long du récit : Mina se retrouve enceinte sans jamais avoir couché avec qui que ce soit, et doit bien pouvoir se défendre.
A vrai dire, pour être honnête, l'héroïne elle-même au départ ne parle absolument pas d'une immaculée conception ou de quoi que ce soit de religieux dans ce genre. Elle se contente de faire face à la situation comme elle le peut - ce sont les gens autour d'elle qui vont très vite partir sur ce sujet.

Et quel sujet... Honnêtement, c'est là que le livre a commencé à me perdre peu à peu. Voyez vous, le ait est que pour ma part (même si on est d'accord que ça n'intéresse pas grand monde tout ça), je ne suis absolument pas croyante. Et je n'ai en fait rien du tout contre les gens qui le sont hein, rassurez vous (tant qu'ils me fichent la paix avec ça). Mais du coup le livre, ça se sentait qu'il a été écrit aux USA (qui est un pays très porté religion). Du coup, il y a une énorme place laissée autour de ça, qui pour ma part m'a parfois un peu dérangée.
Je crois que le vrai problème est qu'en décidant d'acheter ce livre, j'étais poussée par la curiosité de ce qui avait bien pu arriver à Mina pour se retrouver enceinte comme ça. Je me demandais ce qui avait bien pu causer ça - et étrangement, je ne me suis pas dit un instant que c'était peut-être une véritable histoire de second Messie. Du coup, quand j'ai fait face à ça tout au long du livre, j'étais entre le déçu et le malaise, parce que ce n'est vraiment pas mon rayon.

En revanche, je dois vraiment saluer de mon chapeau le livre pour une chose : la critique qu'il parvient à faire des médias et de la religion poussée à l'extrême. Vous vous en doutez mais à l'ère du numérique, l'histoire de Mina dans le livre va voyager très vite... et avoir énormément de conséquences. Je ne vous raconterai pas tout, mais sachez qu'il y a plusieurs événements qui vont vraiment vous pousser à vous interroger sur la légitimité que ressentent parfois les gens à juger et à se mêler d'histoires qui ne les regardent absolument pas... parfois au détriment du bonheur de quelqu'un qui ne leur a rien fait. Cela pousse vraiment à réfléchir à l'impact du net et des médias, à ce que d'autres sont prêts à faire pour avoir raison ou en tout cas pour se faire entendre, et à ce qu'il se passe, au final, derrière ces caméras pointées qui ne montrent que ce qu'on veut bien nous montrer.

Enfin, du côté un peu plus "trivial" des personnages... J'ai beaucoup aimé Mina. Cela se voit qu'elle est forte. Toutes les jeunes mères (et surtout les adolescentes) le sont, pour faire face à une grossesse alors qu'elle doit terminer ses études, mais également et avant tout pour supporter comme ça la pression sociale qu'elle subit. Comme le lui dit un médecin à un moment : toutes les jeunes mères sont fortes, mais elle l'est particulièrement parce qu'elle fait face à quelque chose d'inhabituel mais reste droite, pour elle et pour son enfant.
J'ai également beaucoup aimé les relations qui se tissent ainsi autour d'elle et de ce que beaucoup considèrent comme son "mensonge". J'ai vraiment apprécié que même parmi les gens les plus proches d'elle, beaucoup ne la croient pas mais continuent d'agir comme ils le peuvent, comme ils sentent ils peuvent et doivent le faire. C'était vraiment une belle leçon d'humanité... même si parfois j'avoue avoir trouvé certains personnages un peu trop "caricaturaux" (on pensera notamment à un garçon dont on parle souvent, que j'ai eu l'impression de voir transformé en "grand méchant" justement pour avoir plus de poids dans l'histoire. Je ne sais pas très bien comment l'expliquer sans vous spoiler, mais disons qu'au lieu de laisser au personnage sa souffrance dans un monde gris, l'auteur a semble-t-il préféré le faire flirter plus près du noir total pour ne pas laisser trop d'ambiguïté. Et c'est dommage, parce que du coup, la scène qu'elle utilise pour ça me semble totalement sortie de son contexte et hors propos).

Et je me rends compte que je pourrais aller très loin avec tout ça sans vraiment avoir de but final, donc je vais m'arrêter là. Retenez donc ceci : le livre en lui-même est très intéressant, les personnages et leurs relations bien construites et les questions qu'il soulèvent sont pertinentes. Simplement, le sujet est très délicat à traiter, surtout si vous êtes sensibles sur la question du religieux. A vous de voir si vous avez envie de le lire, du coup ! :) 


8/10

Aucun commentaire:

Publier un commentaire